Non au lait des 1000 vaches dans les desserts Senoble !

15 317
consommateurs ont interpellé SENOBLE !

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis aux cibles de la pétition et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque email envoyé ou sur simple demande.

Pourquoi cette pétition ?

La ferme-usine de Drucat, dit des 1000 vaches,  située dans la Somme pourrait concentrer jusqu’à 1000 vaches et 750 veaux et génisses. Ce projet est un pas de plus vers une agriculture et un élevage industriel qui s’affranchissent ouvertement du bien-être animal et réduisent le rôle de l’éleveur à celui de simple exécutant à la solde de l’industrie agro-alimentaire.

Pire, ce projet de ferme-usine est avant tout un projet de méthaniseur. Le lisier et le fumier produiraient du méthane, qui libéré alimenterait un générateur électrique. EDF achetant l’électricité produite à un tarif très attractif pour l’industriel du BTP à l’origine du projet. De fait, le lait n’est qu’un sous-produit du lisier, lait « low cost » qui va couler à flot et faire baisser les cours et induire une précarité encore plus grande du secteur de l’élevage.

Entre 2000 et 2010, environ 40% des fermes laitières ont disparu en France alors même que la taille moyenne des troupeaux s’est accrue de 48% ! La taille disproportionnée de la ferme rend tout respect des animaux illusoire. Les vaches seront parquées dans un univers concentrationnaire, bourrées d’antibiotiques. Ce projet consacre une logique où la malbouffe n’est que le prolongement du mal-être animal.

A en croire certaines rumeurs… l’industriel du BTP Ramery pourrait vendre son lait à l’agro-industriel Senoble. Selon cette société, « l’acheminement du lait des centres de collecte vers les sites de fabrication est géré intégralement par Senoble pour que de la « fourche à la fourchette » rien ne soit laissé au hasard ». Comme semble l’indiquer le site, « Pour offrir la meilleure qualité de lait à ses consommateurs »… Senoble pourrait donc produire ses yaourts et autres desserts avec un lait d’une qualité plus que discutable.

Dès maintenant, envoyez un courriel au président de Senoble afin qu’il s’engage à renoncer à acheter le lait issu de la ferme-usine des 1000 vaches.